WordPress

Le blog des élèves de 4e Turquoise

The child has one intuitive aim: self development

Notre bienheureuse alsacienne

Mère Alphonse Marie Eppinger, bienheureuse Alsacienne, est née en 1814. Elle est la fondatrice de deux Congrégations du « très Saint sauveur » et « Filles du Divin Rédempteur ». Elisabeth était une femme charitable et honorable ; elle décéda en juillet 1867.

inconnu, Mère Alphonse-Marie Eppinger.
Source : https://www.infocatho.fr/alsace-beatification-de-mere-alphonse-marie-eppinger-le-9-septembre/

Qu’est qu’une bienheureuse ?

Une bienheureuse est une femme qui dans sa vie a réalisé au moins un miracle qui a été reconnu par l’Eglise ou a été martyrisée. Au contraire, une Sainte est une personne ayant réalisé au moins deux miracles reconnus par l’Eglise.

L’attirance d’Elisabeth Eppinger pour la religion

Elisabeth Eppinger est née le 9 septembre 1814 à Niederbronn un petit village au nord de l’Alsace où se fréquente une communauté protestante et catholique. Elle fut baptisée, le lendemain de sa naissance, le 10 septembre 1814. Cette petite fille est l’aînée de sa fratrie, née d’un jeune couple cultivateur, elle s’est habituée à travailler pour sa famille et aider ses parents.

Elisabeth désire rencontrer Dieu et s’intéresse énormément à la religion. À l’âge de 6 ans à peine elle demande dans sa prière à devenir sainte, souhait qu’elle veut réaliser en devenant religieuse lors de sa seizième année. Ses parents en raison des conditions difficiles ne peuvent accepter sa demande. Elisabeth traversa une crise spirituelle qui fragilisa sa santé mais cela ne l’empêchera pas de réaliser son rêve. Durant ses expériences mystiques, elle perçoit dans sa prière qu’il lui faut fonder elle-même un Institut. C’est alors qu’en 1841, elle réalisera ce projet et deviendra fondatrice de la congrégation des Filles du Divin Rédempteur. Le 10 septembre 1849, Élisabeth reçoit l’habit et prend le nom de Sœur Alphonse-Marie. En 1850, elle fait sa profession religieuse.
Mère Alphonse Marie Eppinger fonde aussi la Congrégation des Sœurs du Très Saint sauveur pour les pauvres.
Atteinte d’une grave maladie, elle rend son dernier souffle, le 31 juillet 1867.

Béatification, cathédrale de Strasbourg, 9/9/18.
Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/beatification-mere-alphonse-marie-c-est-important-toutes-soeurs-1538012.html

Quelles actions l’ont rendue bienheureuse ?  

Le miracle reconnu par l’Eglise de Mère Alphonse Eppinger a eu lieu en 1960. Une dame âgée, condamnée par les médecins et soignée par les Sœurs du Très Saint Sauveur, aurait retrouvé la santé après avoir prié la Bienheureuse. L’enquête sur ce miracle était en cours depuis 1962. Celui-ci fût reconnu le 19 décembre 2011 par le pape Benoît XVI.
La cérémonie de la béatification de Mère Alphonse Eppinger a eu lieu le 9 septembre 2018 à la cathédrale Notre Dame de Strasbourg. 

La charité

Elisabeth Eppinger travaille dès son jeune âge dans les champs pour venir en aide à ses parents qui sont dans le besoin. Elle vit en communion avec le Christ souffrant. Accompagnée d’autres filles de son âge, elle entre comme laïque dans le Tiers Ordre de Saint François d’Assise. Elles visitent des malades, des personnes seules et des familles en difficulté.

Mère-Alphonse Marie créa la Congrégation des Sœurs du Très Saint sauveur et la Congrégation des Filles du Divin Rédempteur destinées aux soins des personnes âgées, des personnes handicapées et des malades que ce soit à domicile ou en maison de retraite. Le 31 décembre 2005, l’institut comptait 1718 religieuses dans 176 maisons. Sœur Alphonse-Marie va désormais vivre selon le projet de sa congrégation : « Aller à la demeure du pauvre pour répondre à ses besoins d’ordre spirituel et matériel par la pratique des œuvres de miséricorde. »

Claire HUNTZINGER, Amélie JEHL et Pauline STEIMLE

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *