WordPress

Le blog des élèves de 4e Turquoise

The child has one intuitive aim: self development

Le collage dans l’art

De nos jours, le collage est une technique artistique bien connue, utilisée pour présenter certains éléments d’une œuvre avec des objets du quotidien, au lieu de les dessiner ou de les sculpter. Mais qu’en était-il au 20e siècle, lorsque est apparu le tout premier collage ? Et d’ailleurs, comment crée-t-on un collage ? Partez à la découverte de cette méthode pour le moins originale.

Qu’est-ce que le collage ?

Le collage est une technique artistique qui consiste à assembler sur un support des éléments de nature différente, provenant de sources différentes et parfois mélangés avec d’autres techniques comme la peinture ou la photographie. Cela peut être, par exemple, des morceaux de journaux, des fils de fer ou même des ciseaux. Bref, tout ce qui vous tombe sous la main.

Le but est de créer une œuvre qui réduise la frontière entre la sculpture et l’art pictural.   

Comment crée-t-on un collage ?

De nos jours, le collage n’est plus réservé aux artistes spécialisés dans le domaine. Beaucoup de professionnels ou même d’amateurs veulent essayer. Mais cela requiert de savoir comment réaliser une œuvre pareille et quelle méthode employer.

Pour commencer, il faut rassembler les matériaux qui composeront le collage. Il est important de les réunir et de les choisir selon une thématique précise (un lieu, une activité ou même un sentiment), selon une association de couleur (couleur chaude, froide, camaïeu…) de lieu ou selon les éléments qu’ils vont représenter.



Différents éléments réunis pour un collage.
Source : https://schoolinthecloud.blogspot.com/2012/05/shape-collage-y-glogster.html

La prochaine étape est l’assemblage. Les différentes matières sont découpées, recollées, associées puis disposées sur la toile afin qu’elles attirent l’œil. Différentes dispositions sont testées, des éléments sont déplacés jusqu’à trouver la bonne composition.  On peut alors coller le tout puis encadrer le collage pour qu’il ne s’abîme pas.

Petite histoire du collage

En 1912, l’artiste Pablo Picasso crée le premier collage de l’histoire de l’art : Nature morte à la chaise cannée. Au lieu de peindre la chaise, il utilise un morceau de toile cirée pour reproduire son cannage et colle une corde qui sert de cadre. Ce tableau est une véritable révolution dans l’art. Il mélange cubisme* et matériaux de récupération. Très vite, les autres cubistes reprennent cette idée comme Juan Gris avec Les tasses de thé.


Pablo Picasso, Nature morte à la chaise cannée, 1912, peinture et collage, Musée Picasso, Paris.
Source : https://artefootball.com/es/rugby-e-avanguardia-cubista-les-joueurs-de-foot-ball-di-albert-gleizes/

C’est alors que tout s’enchaine pour le collage. Ce ne sont plus uniquement les cubistes mais aussi les dadaïstes* et les surréalistes* qui reprennent cette technique en utilisant des objets usés, cassés ou disgracieux allant jusqu’aux déchets et en les intégrant à leurs œuvres. Cela permet au spectateur de les voir sous un nouveau jour.   

Au début du 21e siècle, le collage est connu et même assez populaire. Il est utilisé pour dynamiser des œuvres et apparaissent même des collages de rues qui mélangent Street art et matériaux du quotidien.

En France, le collage a son propre salon, le salon du collage contemporain qui se tient chaque année à Paris depuis 1933.

Lexique

Cubisme : courant artistique du début du 20e siècle, dans lequel les sujets sont représentés avec des formes géométriques.

Dadaïsme : mouvement artistique et littéraire, fondé au début du 20e puis disparu en 1923, visant à renverser la conception traditionnelle de l’art.

Surréalisme : courant littéraire et artistique du début du 20e siècle, dans lequel la création est libérée des contraintes et de la logique ainsi elle peut être absurde et irrationnelle.  

Lise Soltner

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *