WordPress

Le blog des élèves de 4e Turquoise

The child has one intuitive aim: self development

Sainte Louise de Marillac

Au seizième siècle est née Louise de Marillac qui a consacré sa vie à aider et protéger les autres.

La vie de Louise de Marillac

Inconnu, Sainte Louise de Marillac, huile sur toile.

Sainte Louise de Marillac est née à Paris le 12 août 1591 et morte le 15 mars 1660 dans la même ville. Elle a été béatifiée en 1920 est canonisée en 1934.

Louise est la nièce du chancelier royal Michel de Marillac et du maréchal Louis de Marillac, tous deux condamnés à mort par Richelieu. Elle est élevée par les religieuses dominicaines de Poissy.

Pendant de très longues années, Louise de Marillac est sans arrêt habitée par l’anxiété et la culpabilité. Du fait de sa naissance illégitime, hors mariage, elle est rejetée de sa famille, placée dans des institutions.

En 1613 elle épousa Antoine Le Gras. Son fils Michel lui donnera beaucoup de soucis. Elle devient veuve a 34 ans.

Elle rencontra alors Saint Vincent de Paul. Étonnée par la charité du prêtre, elle collaborera avec lui sur presque toutes ses œuvres de charité. En 1633 ils fondèrent la « Compagnie des filles de la charité » appelé plus communément Sœur de Saint Vincent de Paul.

Les filles de la charité

Issues de la noblesse et de la bourgeoisie, les filles de la charité ont comme vocation de donner leurs vies aux soins que les pauvres ne peuvent pas avoir comme les soins corporels et psychologiques.

Qui était Saint Vincent de Paul ?

Vincent de Paul est né près de Dax en 1591 et donna sa vie à aider les pauvres, recueillir des orphelins et initier les gens au christianisme.

Quelques-unes de ses actions de charité

Louise de Marillac crée des petites écoles pour les fillettes pauvres. Elle organise l’accueil et l’instruction des enfants perdus. Elle développe l’aide à domicile pour les malades et les personnes sans grands moyens. Comme Monsieur Vincent de Paul, elle mourra à la tâche. Son corps repose à Paris au 128 Rue de Bac.

Léo Mialon, Adam Jarjir et Alan Kinguenguy

Sources :

  • Wikipédia
  • Un livre : Vincent de Paul et Louise de Marillac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *